Bartleby, Le Scribe Guichet Montparnasse Affiche

Séances selon les jours

19h00
Juin
DiLuMaMeJeVeSa
27
Bartleby, le scribe
le jeudi 27 juin 2024
  Réduction
 


Pour être informé des prochaines dates pour "Bartleby, le scribe"
Inscrivez-vous Gratuitement à l'Alerte Email.


réduction
 
Dès 18,50€/pers
24,00€
Frais de Réservation
inclus
jusqu'à -22%

Bartleby, Le Scribe

de Herman Melville , mis en scène par Pierre Imbert

Guichet Montparnasse, Paris

" Je préférerais pas... " dit un jour l'employé modèle.

Je préférerais pas... dit le scribe. Et du jour au lendemain, c'est toute la machine qui s'enraye, comme si un petit grain de sable en grippait les rouages.
Je préférerais pas... dit un jour Bartleby. Et c'est l'éternelle injonction à vivre qui est remise en cause. Je préférerais pas..., une si petite phrase...


Auteur : Herman Melville
Artistes : Pierre Imbert, Gérard Rouzier
Metteur en scène : Pierre Imbert

Prochaine Séance disponible:
Jeudi 27 Juin 2024 à 19h00
reservation


Quelques critiques de spectateurs :

Note des internautes :
10/10
5 avec 4 critiques
Plus de critiques sur Bartleby, Le Scribe »

Betty04 Inscrite Il y a 2 ans 20 critiques 1  
Utile: Oui Non
-I would prefer not to
10/10

Au seul titre de cette nouvelle de Melville que je ne connais pas, je prends la décision d'aller au Guichet Montparnasse. Dès la première seconde, la voix et la diction parfaite de Gérard Rouzier agissent comme des aimants. Ce narrateur hors pair fera en sorte de se détacher de son personnage (et de nous!) qu'à la toute dernière phrase de conclusion. Ce conte/fable offre différentes interprétations et c'est ce qui en fait le charme. Bartleby est-il autiste ? Perdu dans un monde qui ne le comprends pas ? Bartleby est-il un réfractaire ? Une sorte de "grand démissionnaire" avant l'heure ? Ce texte est aussi brillant à écouter que peuvent l'être les lectures des nouvelles d'E. A Poe et ...il est kafkaïen à souhait. La phrase culte du livre "je préfèrerais ne pas" (I would prefer not to) n'est ni un refus clair et massif, ni un acquiescement lointain. Le coté précieux de la réplique en fait presque une formule de politesse... ...Formule délivrée de façon convaincante par Pierre Imbert qui joue Bartleby mais qui est aussi le jeune auteur et metteur en scène de cette très belle adaptation. Ce spectacle est une petite merveille et je conseille de ne pas passer à côté. Pierre Imbert a été bien inspiré par sa grand-mère, qui en lui offrant le livre de Melville lui a dit d'en faire "quelque chose". Il en a fait un moment d'émotion où nous nous sentons transportés hors du temps... Avec Bartleby le scribe, il reussit à nous faire cadeau de ce qu'un spectateur de théâtre recherche comme un Graal : un moment suspendu.
# écrit le 04 Mai


hermione92130! Inscrite Il y a 13 ans 2834 critiques 137  
Utile: Oui Non
-Melville ou Folleville?
10/10

Du scribe Houillard ou de Bartleby lequel des deux ai je choisi?Petit indice :ah que je Haime les copieurs,les prêcheurs à la ligne, les"embrassons nous Melville",les "m'as tu vu quand j'ai lu",les bas de fesses, les tristes de face..C'est donc Bartleby que j'ai choisi!J'avais, eu a de nombreuses reprises, l'occasion de voir Bartleby, tout aussi seul en scène qu'il le fut dans le monde, avec un comédien remarquable à L'Essaïon,portant le texte en son entier avec coeur , corps et âme.Voici qu'aujourd'hui Bartleby m'est revenu pas tout à fait le même,puisqu'au Guichet Bartleby a pris corps physiquement.Il nous est donné à voir en parallèle au narratif,rendu fabuleusement par un comédien à la diction remarquable, au jeu que dis-je , à la présence d'un réalisme confondant.Absorbée, je fus littéralement happée par le fond et la forme.Dans cette approche c'est l'humanité mise à mal,et au final mise à mort, qui est "matérialisée",l'effacement, jusque dans la chair, des invisibles.Ici le mot "rebut"fait violence jusqu'aux tréfonds de nos âmes et nous confronte à nos propres lâchetés...On meurt d'indifférence disait l'Abbé Pierre....Le texte de Melville est d'une portée ,d'une profondeur dont il serait ici non seulement réducteur mais criminel de réduire à quelques lignes" bafouilleuses".Revenons donc à nos deux comédiens qui ,l'un et l'autre font entendre les non dits,font voir la noirceur,offrent un rendu humaniste vraiment pertinent.Rien n'est inutile, moins encore superflu..tout fait sens!L'immobilisme et le silence en partenaires, mettant en éclairage chaque mot du récit et ce "Je préfèrerai ne pas " qui résonne et dont nous pourrions faire une analyse philosophique..Mais restons au Théâtre grâce auquel tout le substrat remonte à la surface.Passionnant, envoutant ,perturbant.Ah que j'aime le théâtre et que je suis de coeur et d'esprit avec les choix de programmation du Guichet qui ne cède en rien au théâtre de (basse)cour ou l'intime est foulé aux pieds, ou le véritable Humanisme est quasi inexistant,proche souvent du néant, ou la Littérature et la poésie(exit les rimailleurs,)sont travesties ,prises en otage ..bref ou l'on cède à une facilité méprisable et nocive.Halte aux usurpations de tous genres,retour en des lieux ou le Simple est beau, est Grand et ou l'intelligence de coeur a de ces profondeurs insoupçonnées desquelles parfois sortent des larmes de plaisir ou d'émotions véritables.Faire ses Humanités ou les perpétuer grâce au Théâtre ,nous rendre nobles de coeur, agiles d'esprit et se dire enfin quelle belle âme!,Brisons la ,je n'en puis plus et vous non plus!
# écrit le 12 Avril


Clara M75 Inscrite Il y a 1 an 98 critiques  
Utile: Oui Non
-Élégance
9/10

Langue ciselée d'Herman Melville, adaptation élégante et mise en scène épurée sont ici sublimées par l'interprétation magistrale des deux comédiens, Gérard Rouzier le notaire et Pierre Imbert Bartleby l'impénétrable clerc. Leçon philosophique ou de vie, la fuite comme stratégie : "je préférerais ne pas..." Ne manquez pas ce spectacle !
# écrit le 11 Avril


Martelliago Inscrit Il y a 3 ans 2 critiques  
Utile: Oui Non
-Très bonne pièce
10/10

Le texte est saisissant et les comédiens sont excellents, très bon moment devant une pièce singulière
# écrit le 27 Février


# ce symbole signifie "signaler au modérateur"
Vous aussi, donnez votre avis:


Pour Tout public

Théâtre contemporain

Langue : Français
Durée : 70 minutes soit 01h10

Lieu:
Guichet Montparnasse
Théâtre (~ 50 places)
15, rue du Maine
75014   Paris
Plan d'Accès

» Réservez votre Parking à Proximité

Région : Paris - Ile de France - (75)




Dans la même salle :
» Tous les evènements Guichet Montparnasse

Evénements associés :
Jane Eyre
Localement agité
La force du Coquelicot
Les Bonnes
Théâtre sur tréteaux
Le dernier jour d'une condamnée
Ils ne méritent pas tes larmes
Fenêtres
Rest and watch
Je courais dans les rues d'Alger